PILOTISME

OBSERVATION DES MOUVEMENTS MIGRATOIRES DU PILOTI

Partant du constat de l’absence de pilotis sur le site palafitte N°1 de la plage de Préverenges (VD), BEC BED s’interrogent sur les mouvements et déplacements de ces objets inertes de plus de 7000 ans. Ils décident d’investiguer et retrouver ces vestiges protégés et classés par l’UNESCO.

Chronologie des recherches:

Juillet 2019
Premières recherches menées en de simples plongées en apnée sur le lieu archéologique PREVERENGES N°1, afin de constater l’état actuel du site.

Janvier 2020
Premières prises de contact avec les archéologues cantonaux. Suivront plusieurs discussions et visites des laboratoires au Musée cantonal d’archéologie et d’histoire afin de comprendre toutes les problématiques d’extraction et conservation des objets organiques des sites palafitiques et plus particulièrement le travail effectué sur les pilotis.

6 – 7 Juillet 2020
Visite à Lucens du Dépôt et Abri de Biens Culturels (DABC).
Session photographique des différentes étapes de conservation des pilotis.

28 – 29 – 30 juillet 2020 — Expédition PILOTISME
Confection de l’Abri/Bâche PILOTISME sur la base d’une piscine INTEX utilisée habituellement pour la conservation des pilotis. Visite en canoë kayak de l’ensemble des 9 stations lacustres recensées entre Préverenges et Rolle. Campement sur l’île de la Harpe avec utilisation de l’Abri/Bâche. Observation des pilotis sur le site de Consise (lac de Neuchâtel). Choix et mesures de deux pilotis « étalons » pour travaux ultérieurs.

12 septembre 2020
Présentation sous forme de performance des travaux liés au PILOTISME à l’Exposition Interférence #1 à Nyon. Confection et distribution de plusieurs Felix Leporem.

Archéologie récentes

Parallèlement au travail d’observation des pilotis, BEC BED propose un nouveau processus de recherche d’objets laissés sur les territoires lacustres actuels. En conservant les mêmes pratiques établies lors de fouilles archéologiques (techniques d’extraction, emplacements, réferencements, temps de recherches, surfaces, datations, interprétations…), on obtient une relecture du process tout en redéfinissant les espaces et le temps.  

Entre mars et septembre 2020, sur différentes plages du Léman et du lac de Neuchâtel, des dizaines d’objets ont pu ainsi être mis à jour et inventoriés. Plusieurs de ces objets ont été réutilisés pour la confection des Felix Leporem et présentés lors de l’exposition Interférence #1 à Nyon.